Autour de la Méditerranée, comment écrire une antiquité partagée ?

La table ronde proposée par « Antiquité-Avenir. Réseau des Associations liées à l’Antiquité » a été l’occasion de présenter notre réseau d’associations comme une force de réflexion et de proposition, ancrée dans le temps présent.

Les discussions, à découvrir en vidéo, ont permis de tracer un parcours dans l’ensemble du Proche et du Moyen Orient : malgré la diversité des situations locales, quelques questions récurrentes émergent, et d’abord le constat, bien souvent, d’un rejet par les populations d’un passé considéré comme allogène, voire imposé par des puissances étrangères. Les destructions et les pillages sont un aspect spectaculaire de la systématique instrumentalisation opérée par les pouvoirs en place à des fins de propagande politique. La réappropriation de leur histoire par les populations apparaît, dès lors, comme un enjeu qui peut réunir les savants des deux rives de la Méditerranée. Les intervenants ont pu rendre compte des initiatives menées dans des contextes souvent très difficiles : soutien aux étudiants et aux universitaires, aux archéologues et conservateurs, sensibilisation des populations au patrimoine archéologique qui constitue leur bien commun. Beaucoup reste à faire, mais les échanges ont montré les dynamiques qui ont déjà pu être engagées, et qui ne manqueront pas de se poursuivre.

Blois2

Jacques Bouineau, (Président d’Antiquité-Avenir, Président de Méditerranées, Professeur d’Histoire du Droit à l’université de la Rochelle), Cécile Michel (Présidente de l’International Association for Assyriology, Directrice de recherche au CNRS, « Histoire et ARchéologie de l’Orient Cunéiforme »), Maurice Sartre (Rédacteur en chef de Syria, Professeur émérite d’Histoire ancienne de l’université de Tours, membre de la SoPHAU) et Vincent Michel (Directeur de la mission archéologique française pour la Libye antique, MCF-HDR d’Histoire de l’Art et Archéologie de l’Antiquité à l’université de Poitiers, Membre de la Société française d’Archéologie classique).

« Autour de la Méditerranée, comment écrire une antiquité partagée ?  » : table ronde organisée par Antiquité-Avenir, Réseau des Associations liées à l’Antiquité au sein de la programmation des prochains Rendez-vous de l’histoire de Blois

 Antiquité-Avenir organise une table ronde dans le cadre des prochains Rendez-vous de l’histoire de Blois, qui auront lieu du 6 au 9 octobre 2016, et dont le thème est cette année : « Partir ».

La tale ronde se déroulera le dimanche 9 octobre, de 14h30 à 16h00, Amphithéâtre Rouge, Campus CCI de Blois

autour-de-la-mediterranee

Autour de la Méditerranée, comment écrire une antiquité partagée ? 

L’archéologie et les sciences de l’Antiquité sont une invention européenne dont les méthodes s’appliquent aujourd’hui aux recherches menées dans le monde entier. Ces sciences de l’Antiquité doivent beaucoup aux découvertes menées sur les deux rives de la Méditerranée, souvent dans un contexte colonial. Autour de la Méditerranée, du Maghreb au Moyen-Orient, comment les populations locales reçoivent-elles ce passé antique qui est le leur, comme il est aussi le nôtre ? Quelle importance revêtent la préservation et la valorisation de l’Antiquité, pour eux comme pour nous ? Comment écrire une Antiquité partagée ?

La table ronde proposée par « Antiquité-Avenir, Réseau des Associations liées à l’Antiquité » sera animée par Maurice Sartre (Rédacteur en chef de Syria, Professeur émérite d’Histoire ancienne de l’université de Tours, membre de la SoPHAU), avec Jacques Bouineau, (Président d’Antiquité-Avenir, Président de Méditerranées, Professeur d’Histoire du Droit à l’université de la Rochelle), Cécile Michel (Présidente de l’International Association for Assyriology, Directrice de recherche au CNRS, « Histoire et ARchéologie de l’Orient Cunéiforme ») et Vincent Michel (Directeur de la mission archéologique française pour la Libye antique, MCF-HDR d’Histoire de l’Art et Archéologie de l’Antiquité à l’université de Poitiers, Membre de la Société française d’Archéologie classique).